1

Carnet de route : Oujda – Dakhkla

Youssef Ben

L’auteur : Youssef B.

Oujda – Dakhkla,
A la rencontre de l’âme du Sahara.

Direction le Sahara ! Le rêve longuement désiré se réalise enfin. Check-list vérifiée, sac à dos fait, escale à Rabat. Le lendemain je bouge pour Agadir, la case départ pour mon trip.

Etape numéro 1 : Agadir – Guelmim

1 177 km de route jusqu’à Daklha, et je ne serai plus qu’à 300 km de la frontière mauritanienne.
6 heures du matin, le réveil sonne, difficile de se lever mais l’appel du désert est plus fort.
Tiznit, mon premier arrêt, une ville berbère où, musulmans et juifs, ont longtemps cohabités en harmonie. Mon arrivée coïncide avec la troisième édition du festival d’Argent, l’occasion de rencontrer les artisans de la ville et découvrir leurs créations, avant de faire un petit saut à la plage d’Aglou située à 15km de Tiznit. Calme et simplicité assurés.
Ensuite Sidi Ifni la terre des tribus berbères d’Ait Baamrane. Construite par les espagnols pendant la période coloniale, la ville a un aspect architectural particulier : les maisons en bleu et blanc, tout comme dans les villes du nord. 5 km avant d’arriver à Ifni, existe une agréable plage sauvage appelée Plage Legzira, s’y arrêter est indispensable.
J’ai réussi à atteindre Guelmim avant la tombée de la nuit. Je prends ensuite un grand taxi vers l’oasis de Tighmart, à environ 17km de la ville, pour y passer ma première nuit au milieu de la palmeraie, chez mon amie Saliha, un endroit édénique.

Tiznit

Tiznit

Tiznit

Tiznit

Sidi Ifni

Sidi Ifni

Plage de Legzira

Plage de Legzira

Oasis de Tighmart

Oasis de Tighmart

Etape numéro 2 : Guelmim – Tan Tan

Il est déjà midi. Je quitte l’oasis en direction de Tan Tan. La ville ne me semble pas très différente de Guelmim, je continue donc vers l’Ouatia un petit village en bord de mer à une trentaine de kilomètres. J’y passe ma deuxième nuit dans une auberge bon marché à l’entrée du village. L’Ouatia est une plage assez spéciale, on y trouve des tentes mauritaniennes tout au long de la côte, des hommes bleus et des femmes toute rondes en melhefa.

Guelmin

Guelmin

Plage d'Outia

Plage d’Outia

Etape numéro 3 : Tan Tan – Laayoun

7h du matin, debout devant l’auberge entrain d’attendre un moyen de transport pour aller à Tarfaya. 8h30, j’aperçois enfin une Land Rover datant du siècle dernier, je fais du stop, le conducteur, un vieillard saharaoui très sympa, accepte de me prendre jusqu’à Tarfaya, ou une bonne partie du « Petit Prince » de St-Exupery fut écrite. D’ailleurs un musée qui porte le nom de l’écrivain y existe. La ville était très calme, pas une seule boutique ouverte, après une petite balade je fonce vers Laayoun où je passe deux jours.

Etape numéro 4 : Laayoun – Dakhla

L’ambiance à Laayoun ne m’a pas tellement plu. Une seule envie : arriver à Dakhla.
Une dizaine d’heures en bus au milieu du désert, et me voilà enfin arrivé à ma destination. 4 semaines passées à la péninsule. J’ai pu profiter au maximum des magnifiques plages sauvages de sable blanc s’étalant sur plus de 30km encerclant la baie. Un vrai petit coin de paradis à découvrir.

Mots Clés : - - - - - - ;

A propos de l'auteur

Youssef. B Passionné de l’écotourisme et du tourisme rural Etudiant en Master II Planification Touristique – ENCG Agadir Actif dans l’événementiel et l’organisation des circuits touristiques dans le Sud

Commentaires (1)

Trackback URL | Fil RSS des commentaires

  1. [...] on ecotourisme-maroc.org Partager:TwitterFacebookWordPress:J'aimeSoyez le premier à aimer [...]

Répondre




If you want a picture to show with your comment, go get a Gravatar.