3

Découvrez le tourisme rural au Maroc, partie 1

Figue de barbarie

Le figuier de barbarie, dont les habitants extraient l'huile la plus chère du monde

Kasbahs, anciennes medinas, artisans et métiers stupéfiants, traditions culinaires riches, mer, soleil, montagnes, le désert et une douce tasse de thé à la menthe…

Le Maroc a longtemps été l’une des destinations préférée desvo yageurs du monde, en attirant plus de 9 millions de visiteurs en 2010 seulement. Pendant que beaucoup de touristes pratiquent le tourisme balnéaire dans les villes côtières ou visitent les villes impériales historiques de Fès, Marrakech, Meknès et Rabat, de plus en plus découvrent les trésors naturels et culturels riches de l’arrière-pays rural.

Souvent à proximité des destinations connues du tourisme du pays, de nombreuses aventures rurales invitent les touristes à apprendre la culture et les riches traditions du Maroc dans des sites naturels.

Le tourisme rural est un enjeu essentiel dans la configuration nationale du tourisme au Maroc, spécialement pour le développement social et économique à l’extérieur des zones urbaines de plus en plus surpeuplées. La visite de destinations rurales touristiques pousse le développement des économies locales, crée du travail et soutient la diversification d’une économie en grande partie basée sur l’agriculture du pays.

Pressoir huile olives

La meule d'un pressoir à huile d'olives

Avec l’importance croissante du tourisme rural dans le pays, des porteurs de projets ruraux dans le Sud Maroc se sont unis en mai 2011 pour former la première association rurale du tourisme au Maroc. Le Réseau de Dévelopement du Tourisme Rural (RDTR) a été développé pour consolider les capacités institutionnelles, pour développer les circuits touristiques ruraux, aider au support et à l’entraînement du personnel dans les zones rurales, afin de créer un tourisme rural éco-labelisé et pour améliorer la promotion des produits du tourisme rural.

Les objectifs de RDTR sont opportuns et pertinents dans le marché du tourisme d’aujourd’hui, où les petites et moyennes entreprises ont de grandes chances de succès en collaborant et en partageant leurs ressources afin de leur permettre de concurrencer les goliaths du tourisme de masse. Et la bonne nouvelle pour les membres de RDTR est que le marché change. Les touristes commencent à demander des voyages plus lents, plus authentiques et respectueux des gens et sites qu’ils visitent.

Pendant les cinq prochaines semaines, nous vous invitons à mieux connaître cinq projets ruraux du tourisme dans la Région de Souss Massa Draa : du riad et centre de bien-être d’Amina au Sud à l’hôtel de Jamal situé au-dessus des chutes d’eau d’Imouzzer, de l’hôtel d’Abdelhakim sur la Route du Miel à l’invitation de M’hand’s à sa table pour dîner et aux espoirs de Hassan et Hélène pour l‘écotourisme au Maroc.

tourisme rural Imouzzer

Mosquée dans une vallée près d'Imouzzer Des Ida Outanane

Pour en apprendre plus au sujet des possibilités rurales du tourisme au Maroc, visitez : www.tourismeruralmaroc.com ou http://www.facebook.com/groups/rdtrmaroc/ .
Cet article est une traduction de l’article « Discover Rural Tourism in Morocco: Part I » de Andrea Papitto, Producer, Essakane Film, sur le blog africa.com

Besoin d’informations complémentaires ? Envie de réserver ?

Nos sponsors :
Afkarweb, Réseaux sociaux au Maroc
Najah Cars, agence de location de voiture à Marrakech

About the Author

Fondateur de Afkarweb Web Design Maroc Fondateur et webmaster de Ecotourisme au Maroc

Commentaires (3)

Trackback URL | Comments RSS Feed

  1. ramy dit :

    le maroc et un magnifique pays à découvrir , personnellement j’aime bien passer mes vacances à agadir 🙂

  2. TWIKE MAROC dit :

    TWIKE MAROC a trouvé sa place dans le secteur tourisme durable. A partir de maintenant c’est posible de tester un vehicule électrique pendant un tour organisé. On suit les chemins de tourisme durable, meme sur la route:-).