0

Goulmima, un site écotouristique

Goulmima

La palmeraie de Goulmima

Le développement de Goulmima et sa région par le géo-écotourisme.

En ces temps du renversement des tendances dans le secteur du tourisme et donc du recul du modèle des « 4S » et la montée en puissance du modèle des «4E», la diversité et la richesse du patrimoine historique, culturel, naturel et paysager de Goulmima et sa région (Sud-est marocain) forment les atouts touristiques majeurs qui expliqueraient sa forte attractivité et une destination géo écotouristique.

Goulmima

Le village de Goulmima : nouvelles destination écotourisme ?

La mise en place de ce genre de tourisme permettrait à la population locale de vivre dans de meilleures conditions et d’être sensibilisé  à la préservation des ressources naturelles et culturelles… Enfin le contact avec d’autres cultures devra être à l’origine de la promotion des valeurs de tolérance, d’ouverture  et d’échanges fructueux…

palmeraie de Goulmima

La très belle palmeraie de Goulmima

Voici le plan d’un circuit local éventuel:

  • 7h : petit déjeuner (omelette à l’oignon et au persil ; vermicelle au lait et du beurre comme garniture ; l’huile d’olive du cru et café au lait),
  • 8h : assister à l’opération de l’extraction de l’huile d’olive puis, départ aux champs pour participer au fauchage de la luzerne, voir comment se fait la pollinisation des palmiers et les chants qui l’accompagnent et la participation à l’irrigation d’un champ (pour découvrir le système des canaux d’irrigation traditionnelle),
  • 10h30 : départ dans un minibus découvrir les fossiles locaux et la visite du lieu d’extraction. Les touristes seront initiés au creusement, aux types et aux  noms des espèces existantes, recevront les explications pédagogiques nécessaires en relation avec la paléontologie, et prendront enfin des photos des fossiles sortis auparavant des entrailles de la terre.
  • 12h : déjeuner (salade aux légumes locaux, olives du cru assaisonnés, tagines de bœuf et dessert selon saison).
  • 16h : visite d’un ksar afin de découvrir l’architecture du pisé, les remparts, les tours d’angles, la structure de l’ensemble et l’accès dans une  maison témoin,
  • 18h30 : se rendre dans un minibus au bivouac sous tente: dîner (poulet fermier aux raisins secs et aux œufs),  spectacle de deux troupes locales. A la fin, observation des étoiles dans le silence et les conditions idéales du  désert.

Le développement durable du tourisme présuppose que les locaux soient directement concernés et qu’une partie des retombées financières du tourisme devront aussi être versées pour améliorer les conditions de vie de la population, notamment l’accès aux biens essentiels que sont l’eau, la nourriture, le logement, l’éducation, le réseau d’assainissement liquide, la réhabilitation des ksour…

Auteur invité : Abderrahman KICH
Email : terrenaute@gmail.com
Abderrahman KICH est professeur de communication et chercheur en matière de géo écotourisme. Natif de Goulmima dans le Sud-Est du Maroc, Abderrahman est installé à Agadir et aimerait recevoir, discuter et guider ou suggérer des randonnées et circuits surtout dans sa région. Parmi ses objectifs: la préservation du Patrimoine, la sauvegarde de l’Identité amazighe et l’amélioration du niveau de vie des habitants ainsi que l’élévation de l’âme par des contacts interculturels…

About the Author

Fondateur de Afkarweb Web Design Maroc Fondateur et webmaster de Ecotourisme au Maroc

Commentaires (0)

Trackback URL | Comments RSS Feed

Les commentaires sont fermés.