0

Palmiers et palmeraies, une découverte en images…

Palmeraie de Goulmima

La palmeraie de Goulmima

Mystères et lumières des palmeraies, majesté de leurs palmiers…

Les palmeraies du Maroc sont reconnues comme une des réserves de la biosphère, c’est donc un patrimoine important !
Et pourtant… la palmeraie a perdu 2/3 de ses effectifs, heureusement pas en superficie mais en nombre de palmiers.
Ceux-ci sont victimes de deux fléaux : le bayoud du palmier dattier, une maladie relativement ancienne, causée par un champignon, et la sécheresse. La sécheresse peut être naturelle, le Maroc la subit depuis les années 70. Mais dans les palmeraies, certaines pratiques agricoles, qui nécessitent plus d’eau et l’extension des terres cultivées ont conduit à la mécanisation de l’extraction de l’eau des puits, provoquant ainsi une baisse des nappes phréatiques. Heureusement, toutes les palmeraies ne sont pas touchées de la même manière, mais certaines inquiètent beaucoup, comme à Errachidia, où la sonnette d’alarme a été tirée plusieurs fois ces derniers temps.

Mais il est temps de se laisser porter par leur beauté…

Besoin d’informations complémentaires ? Envie de réserver ?

Nos sponsors :
Afkarweb, Réseaux sociaux au Maroc

Najah Cars, agence de location de voiture à Marrakech

About the Author

Fondateur de Afkarweb Web Design Maroc Fondateur et webmaster de Ecotourisme au Maroc

Commentaires (0)

Trackback URL | Comments RSS Feed

Les commentaires sont fermés.